L’omission de la notification d’un recours en urbanisme peut être rectifiée

Le Conseil d’Etat a jugé, dans un arrêt du 17 mars 2017, qu’un requérant qui a omis de notifier sa requête au pétitionnaire de l’autorisation d’urbanisme et à son auteur, conformément à l’article R. 600-1 du code de l’urbanisme, peut se désister de l’instance engagée et présenter une nouvelle requête, qui pourra être déclarée recevable, à la double condition que le délai de recours ne soit pas arrivé à son terme et que les formalités de l’article R.600-1 aient été respectées pour la nouvelle requête.